burger menu
Histoire

Histoire

Notre raison d’être se forge dans notre histoire. Dans le marché dynamique qui nous entoure, cette dernière fait figure pour nous à la fois de guide et de point d’ancrage.

1562

Première mention écrite de l’«Arasker Wässerlin» (cours d’eau d’Arask) par Johannes Antistes Fabricius. Fabricius constate que l’eau que l’on y trouve contribue à la bonne santé des populations de la vallée de la Rabiosa et de ses environs. Il associe la consommation de l’«eau acide d’Arasg» à la prévention du goitre. Ce n’est que bien plus tard que l’on comprendra que cela est dû à sa teneur élevée en iode.

1863

Les sources tombent dans l’oubli jusqu’à ce qu’Ulrich Sprecher, maître-sellier et maître-tapissier originaire de Coire, redécouvre les sources d’eau acide longtemps ensevelies dans la gorge de Rabiosa alors qu’il est à la recherche d’or.

1874

Le futur chef de cabinet Theophil von Sprecher pose la première pierre de l’usage commercial des sources. Il les rachète à la commune de Malix, ainsi qu’une maison de repos.

1883

Un consortium zurichois rachète les sources avec l’infrastructure qui y a été construite entre-temps.

1896

La société Passugger Heilquellen AG est fondée à Zurich. 20 actionnaires apportent un capital d’un montant total de 300 000 francs. Un hôtel avec établissement thermal, des sentiers de randonnée ainsi qu’une salle de consommation de boissons sont construits dans la gorge de Rabiosa.

1900

Lors de l’exposition universelle à Paris, la médaille d’argent est décernée à l’eau Passugger. Nous conservons précieusement cette médaille dans notre coffre-fort.

1914

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, l’établissement thermal est en pleine expansion et reçoit des hôtes venus des quatre coins du monde. L’eau minérale Passugger Theophil ainsi que les eaux médicinales et thérapeutiques Belvedra, Fortunatus, Helene et Ulricus y sont proposées.

Avec les deux Guerres mondiales, les clients se font rares entraînant le déclin de l’établissement thermal. La société se consacre désormais en premier lieu à la mise en bouteille de l’eau minérale.

1941

Les droits d’utilisation de la source minérale de Rhäzüns sont acquis.

1948

Un éboulement détruit le bâtiment de mise en bouteille et la salle de consommation.

1951

Le premier embouteillage est effectué sur le site de production actuel. Il en suit quatre étapes d’agrandissement en 1961, 1965, 1975 et 1991.

1975

Suite à une augmentation du capital, la société est désormais détenue à 38% par un groupe d’actionnaires grisons, à 34% par la brasserie Hürlimann et à 28% par la brasserie Haldengut.

1979

L’établissement thermal est définitivement fermé, l’hôtel est vendu à une école internationale d’hôtellerie et de tourisme.

1990

Les sources minérales ont besoin de plus d’eau pour le service. On se rappelle des droits détenus sur une source à Malix dont il n’a encore jamais fait usage. La source Allegra est captée avec l’aide d’un radiesthésiste. On se rend alors compte que l’eau est si bonne qu’il serait dommage de l’utiliser uniquement comme eau de service. De la source de Malix jaillit une eau minérale d’une telle qualité qu’on souhaite absolument la rendre exploitable et la mettre sur le marché.

1992

L’eau minérale plate Allegra est mise en bouteille pour la première fois.

1998

La société Feldschlösschen Getränke AG reprend la majorité des parts ainsi que la direction des ventes et du marketing.

2000

La société Feldschlösschen Getränke AG prend le contrôle de la société et intègre les sources thermales aux exploitations des sites de Passugg et Rhäzüns.

2005

Un groupe d’investisseurs locaux rachète à la société Feldschlösschen Getränke AG les marques grisonnes Allegra et Passugger, et les transforme en une société purement grisonne: les Allegra Passugger Mineralquellen AG.

2007

L’image d’Allegra est adaptée à l’identité visuelle homogénéisée de l’entreprise. Si Passugger et Allegra proviennent de deux sources différentes, l’appartenance commune à la même maison est désormais clairement identifiable.

2008

Allegra Passugger Mineralquellen AG innove et propose ses deux eaux minérales en bouteille plastique afin de répondre aux besoins directs des clients. Leur design moderne a été conçu en collaboration avec l’architecte grison Valerio Olgiati.

Le fonds Passugger Climaqua est fondé. Avec chaque bouteille PET Passugger ou Allegra vendue, des personnes et des projets engagés pour la protection durable de l’eau et du climat sont soutenus.

2009

Allegra Passugger Mineralquellen AG propose pour la première fois une labellisation privée de ses bouteilles PET 50 cl. Le client a désormais la possibilité de parer les bouteilles de textes, d’images et de logos de son choix.

2010

Allegra Passugger Mineralquellen AG s’engage dans un partenariat avec la société énergétique Repower AG. Pour la toute première fois en Suisse, une eau minérale est produite à 100% avec de l’électricité verte.

2011

Passugger et Allegra sont lancées pour la nouvelle année dans d’élégantes bouteilles design de 77 cl reflétant idéalement leur grande valeur.

2015

La ligne Édition spéciale est enrichie d’une nouvelle bouteille design de 47 cl.

 

2016

Au mois de décembre, une nouvelle ligne de remplissage haute performance de bouteilles PET est mise en service. Toutes les bouteilles PET sont à présent soufflées à Passug, ce qui réduit à hauteur de 90% le transport pour l’approvisionnement en bouteilles. Dans le même temps, le système de palettes est renouvelé et remplacé par des machines permettant de préserver les ressources.

2020

Depuis janvier 2020, les eaux minérales Allegra Passugger sont produites avec une empreinte climatique neutre. Pas à pas, l’entreprise est transformée pour une exploitation la plus écologique possible. Ainsi, en 2020, un système photovoltaïque entre en service et produit un tiers de l’électricité nécessaire.

2022

La ligne Édition Spéciale est complétée par la bouteille design de 27cl.